Fatou, prendre la pose en attendant

DSC09134bL’obtention du statut de réfugié nécessite souvent de longs mois d’attente. Une période d’angoisse qu’il faut occuper comme on peut, à défaut de pouvoir travailler ou suivre une formation. À Marseille, plusieurs ateliers artistiques sont proposés aux demandeurs d’asile. L’objectif est le plus souvent de leur permettre de commencer à se reconstruire, ou, plus simplement, de faire passer le temps.  Fatou, demandeuse d’asile guinéenne, s’est mise à la photographie.

 

Lire la suite

Publicités
No more posts.